• marinewebcm

Corset de correction de scoliose thermoformé sur positif fraisé après scan du corps de la patiente


Les avantages de la numérisation 3D :


Ce dispositif a pour but d’acquérir une image tridimensionnelle d’une partie du corps , grâce à un scan numérique 3D.

Contrairement à la prise de moulage traditionnelle par bandes plâtrées, la capture est indolore, rapide et propre.

Le degré de précision du scan apporte plus de précisions dans la réalisation, les appareils sont donc plus adaptés et par conséquent plus confortables et discrets. L’élaboration d’un protocole de numérisation spécifique, jumelé à l’imagerie médicale moderne augmentent l’exactitude des traitements. Le stockage de ces données numériques apporte un suivi tridimensionnel des évolutions du patient, tout au long de sa prise en charge médicale.


La scoliose :


La scoliose consiste en une déformation complexe du rachis dans les trois plans de l’espace. La colonne s’incurve à droite ou à gauche, mais les vertèbres tournent aussi horizontalement à droite ou à gauche, entraînant des rotations des différents segments du rachis. Cela crée ainsi des gibbosités, qui sont un des signes caractéristiques des scolioses.

L’équilibre cyphose thoracique – scoliose lombaire dans le plan sagittal s’en trouve également affecté.

Les scolioses peuvent être de type idiopathique (sans cause connue), de type neurologique (IMC), ou de type neuromusculaire (myopathie).

Elles peuvent apparaître à la naissance, dans la petite enfance, ou dans la période prépubertaire. Elles touchent essentiellement les filles, qui représentent environ 80 à 90 % des cas.

70 % des scolioses sont idiopathiques, et 10 à 15 % des scolioses dépistées vont vers une aggravation.

Le problème des scolioses est à prendre au sérieux, surtout à l’adolescence, car durant le pic de croissance, les courbures peuvent se péjorer rapidement, entraînant plus tard des répercussions dans la vie d’adulte, avec des conséquences parfois invalidantes.

Les scolioses graves entraînent une déformation des vertèbres dans la concavité des courbures, des pincements des disques intervertébraux, ainsi qu’une diminution de la capacité respiratoire.

L’expérience a montré que les traitements par physiothérapie ne sont pas suffisants pour stopper l’évolution des scolioses avec courbures dépassant les 15 à 20 degrés.

Pour des raisons mécaniques et statiques, une courbure de plus de 25 degrés tend à l’auto-aggravation naturelle.

Depuis plus de 60 ans, le traitement par corset orthopédique a fait ses preuves dans la plupart des cas de courbures de 20 à 45 degrés. Ceci bien entendu pour autant que le port du corset soit respecté.



GUADELOUPE

8, Rue Gaston DOROCANT

Parc d’Activités La Providence

ZAC de Dothémare

97139 LES ABYMES

Guadeloupe

 

secretariat.direction@orthesia.com

 

0590 90 71 36

SAINT-MARTIN

108, Howell Center

97150 SAINT MARTIN

 

stmartin@orthesia.com

 

0590 51 02 79

© 2020 MarineWeb